© C.N.R.B.T. 2015

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-flickr

La Rééducation.

 

Complément indispensable de la rééducation, la natation permet, par essence même et à travers ce milieu particulier qu'est l'eau, de donner aux pratiquants une liberté de mouvement en les plaçant en état d'apesanteur.

 

Bien souvent, l'occasion de quitter un appareillage plus ou moins contraignant leur ouvre des perspectives de liberté encore plus importantes.Il leur est offert également de retrouver ou de découvrir la position verticale avec des appuis plantaires parfois inadaptés en milieu terrestre.

 

Chez la personne handicapée, les actions mobilisatrices des segments moteurs, du système musculo-articulaire, la mise en œuvre de l'appareil musculaire, les sollicitations cardio-respiratoires, circulatoires et lymphatiques, le développement des capteurs sentivi-moteurs et de la sensibilité superficielle sont autant d'apports essentiels qui permettront de recouvrer des capacités physiques défaillantes et d'amplifier des potentialités latentes.

 

L'eau possède également des vertus antalgiques non négligeables et une action efficace sur la spasticité.